Parcours

Fermer Parcours lévinassien

Fermer Parcours axiologique

Fermer Parcours cartésien

Fermer Parcours hellénique

Fermer Parcours ricordien

Fermer Parcours spinoziste

Fermer Parcours habermassien

Fermer Parcours deleuzien

Fermer Parcours bergsonien

Fermer Parcours augustinien

Fermer Parcours braguien

Fermer Parcours boutangien

Fermer Glossématique

Fermer Synthèses

Fermer Ouvrages publiés

Fermer Suivi des progrès aux USA

Fermer Parcours psychophysique

Fermer L'art et la science

Fermer Parcours nietzschéen

Fermer Philosophies médiévales

Autres perspectives

Fermer Archéologie

Fermer Economie

Fermer Sciences politiques

Fermer Sociologie

Fermer Poésie

Fermer Théologie 1

Fermer Théologie 2

Fermer Théologie 3

Fermer Psychanalyse générale

Fermer Points d’histoire revisités

Fermer Edification morale par les fables

Fermer Histoire

Fermer Phénoménologie

Fermer Philosophie et science

Mises à jour du site
Liens Wikipédia
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Téléchargements
Si le lien ne fonctionne pas, contactez le webmestre pour l'en informer.

Fermer Parcours lévinassien

La présentation sous forme de mots-clés de cette œuvre maîtresse de Lévinas a pour objectif d’en faciliter l’accès aux internautes. Elle devrait leur permettre de franchir le « maquis de difficultés, où rien ne garantit le gibier » ainsi que l’auteur l’a lui-même stigmatisé. Les mots-clés figurent en tête des chapitres conçus par Lévinas, pour être repris en fin de livret, dans un index alphabétique, ce dernier ayant pour objet de saisir ces mêmes mots dans leurs différentes localisations.

totalite.zip(??? ko)Téléchargé 693 foisTéléchargerHyperlien

Il est peu de dire qu’il existe un écart important entre l’expression de nos modes de pensée habituels et celle de personnes plus averties. Convaincu par les œuvres d’Emmanuel Lévinas de l’intérêt qu’il y aurait à mettre en évidence ce ‘grand écart’, la présente recherche est faite tout particulièrement à l’adresse de jeunes lecteurs à partir de sujets traités par le philosophe dans « De l’Existence à l’Existant ».

au dela sens commun.zip(??? ko)Téléchargé 531 foisTéléchargerHyperlien

Dans la biographie d’ Emmanuel Lévinas dressée par Salomon Malka, il est tout un chapitre consacré à « La lecture talmudique ». Son importance ne peut échapper au lecteur, mais l’explication de son contenu tolère de n’être envisagée que comme une sorte de couronnement à l’œuvre du philosophe. D’où sa présente prise en compte, au terme d’un examen approfondi des apports de Lévinas. Cette action « talmudique » est d’ailleurs à replacer dans la partie culminante d’un vécu généreux tout au service de ses coreligionnaires et des humanistes « en quête de problèmes et de vérités ».

talmud.zip(??? ko)Téléchargé 522 foisTéléchargerHyperlien

« L’Etoile de la Rédemption » de Rosenzweig

La nouveauté profonde de cette œuvre, remarquée par Lévinas, « tient à la contestation du caractère primordial d’une certaine rationalité : de celle qui éclaire la philosophie traditionnelle – jusqu’à Hegel – qui consistait à totaliser l’expérience naturelle et sociale, à en dégager et à enchaîner entre elles les catégories jusqu’à en bâtir un système incluant l’ordre religieux lui-même. La nouvelle philosophie s’efforce, au contraire de penser la religion – La Création, la Révélation et la Rédemption qui en orientent la spiritualité – comme horizon originel de tout sens et jusqu’à celui de l’expérience du monde et de l’histoire » .

levinas admirateur rosenzweig.zip(??? ko)Téléchargé 492 foisTéléchargerHyperlien

Dans son Avant-propos de « En découvrant l’Existence », recueil de textes, notamment sur Heidegger, Lévinas souligne que ses études n’avaient pas pour ambition, après les années 1939-1945, de « soutenir une philosophie qui ne garantit pas la sagesse ». Dans la suite de l’après-guerre, Lévinas, sachant ce qu’il savait n’entendait pas moins dire sa dette envers celui qui avait éduqué une génération entière à la « sonorité du verbe être », mais dire aussi à partir de là, la nécessité pour lui, précisément, de « sortir de l’être ».

heidegger.zip(??? ko)Téléchargé 543 foisTéléchargerHyperlien

Les valeurs sont des « faits phénoménologiques » aussi inaccessibles à l’intellect que les couleurs sont inaccessibles à l’ouïe et au toucher. Il en va de même du phénomène des valeurs en lui-même : que nous puissions avoir une relation d’attirance (Liebe) ou de rejet avec certains états du monde est une donnée primitive, irréductible. Bref , la phénoménologie inspire à Scheler une conception qui se veut radicalement intuitionniste des valeurs : sa théorie déborde cet intuitionnisme dans la mesure où elle vise à rendre compte de la variabilité personnelle et historique des valeurs.

scheler.zip(??? ko)Téléchargé 510 foisTéléchargerHyperlien

La brève contribution que j’entreprends aujourd’hui se veut un complément à la ‘Création de l’humain’ à partir du commentaire de Lévinas « Et Dieu créa la femme » sur le Traité Berakhot (61a). Elle se veut aussi une clarification sur la vérité des Ecritures considérées comme représentations mythiques auxquelles, de longue date, on n’a cessé d’opposer la pensée logique. Se trouve parallèlement espéré un éclairage historique sur l‘’humain’, sur l‘‘autre’, sur la façon dont la femme fut ‘bâtie’, et en général sur ‘l’égalité homme-femme’.

femme.zip(??? ko)Téléchargé 524 foisTéléchargerHyperlien

La traduction grecque des Septante s’est révélée comme un véritable événement de pensée où le champ sémantique du verbe hébreu hyh s’est trouvé conjoint de façon durable avec le champ sémantique du verbe grec einai, puis du verbe latin esse. Or ces verbes apportaient dans le monde de la traduction une histoire conceptuelle considérable, issue principalement des philosophies de Platon et d’Aristote. « Dès lors, souligne Ricoeur, cette histoire du sens s’est poursuivie, jusqu’à Kant et au-delà – c’est-à-dire jusqu’à nous, lecteurs de la Bible situés en bout de cette histoire tumultueuse des rapports entre Dieu et l’Etre. »

verset.zip(??? ko)Téléchargé 505 foisTéléchargerHyperlien

« Je voudrais, indique Paul Ricoeur, avant d’esquisser les premiers linéaments d’une philosophie de la reconnaissance, évoquer quelques textes où se lit l’instauration du geste philosophique opposé à celui [de Kant] qui se donnait pour thème emblématique la représentation. C’est dans la ‘Krisis’ de Hussrl que je chercherai mon premier point d’appui. Le philosophe se réclame encore d’une philosophie transcendantale où l’ego est le porteur d’un projet de constitution où s’explicite l’acte fondamental de donation de sens (Sinngebung) ».

ricoeur levinas interro ethique.zip(??? ko)Téléchargé 512 foisTéléchargerHyperlien

Emmanuel Lévinas, à la question qui lui fut posée dans la dernière partie de sa vie : « Quelle est l’influence de Rosenzweig dans votre pensée ? répondit : « C’est sa critique de la totalité, sa critique de Hegel, qui m’a le plus apporté, et j’ai été très sensible à l’idée que l’intelligibilité initiale – c’est là la grande idée de Rosenzweig – c’est la conjoncture Création, Révélation, Rédemption qui n’est autre que la représentation du passé, du présent et du futur ».

(0,00 ko)Téléchargé 533 foisTéléchargerHyperlien

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 ] SuivantFin

^ Haut ^