Parcours

Fermer Parcours lévinassien

Fermer Parcours axiologique

Fermer Parcours cartésien

Fermer Parcours hellénique

Fermer Parcours ricordien

Fermer Parcours spinoziste

Fermer Parcours habermassien

Fermer Parcours deleuzien

Fermer Parcours bergsonien

Fermer Parcours augustinien

Fermer Parcours braguien

Fermer Parcours boutangien

Fermer Glossématique

Fermer Synthèses

Fermer Ouvrages publiés

Fermer Suivi des progrès aux USA

Fermer Parcours psychophysique

Fermer L'art et la science

Fermer Parcours nietzschéen

Fermer Philosophies médiévales

Autres perspectives

Fermer Archéologie

Fermer Economie

Fermer Sciences politiques

Fermer Sociologie

Fermer Poésie

Fermer Théologie 1

Fermer Théologie 2

Fermer Théologie 3

Fermer Psychanalyse générale

Fermer Points d’histoire revisités

Fermer Edification morale par les fables

Fermer Histoire

Fermer Phénoménologie

Fermer Philosophie et science

Mises à jour du site

17/04//2017 ajout :
Synthèses
- La conception de l’âme selon la quête de François Cheng

Sociologie
- Ancrage
- Les contributeurs contemporains à « Vous avez dit conservateur ? » (1)
- Les contributeurs contemporains à « Vous avez dit conservateur ? » (2)

18/02//2017 ajout :
Economie
- Un revenu de base serait pleinement justifié

21/01//2017 ajout :
Edification morale par les fables
- L'objet que se donne La Fontaine dans ses fables
- L'homme en procès

21/01//2017 ajout :
Parcours boutangien
- La conclusion de Henri du Buit
Edification morale par les fables
- Lire La Fontaine autrement

08/01/2017 ajout :
Parcours boutangien
- Temps et histoire

01/01/2017 nouveau parcours
Parcours boutangien
- Le petit Boutang des philosophes
- Sauver le sujet

Liens Wikipédia
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Philosophie et science - La science contemporaine selon Roland Omnès

Lire cet article au format PDF

 

LA SCIENCE CONTEMPORAINE SELON ROLAND OMNÈS

 

Préambule

Intérêt de la physique

RÉMI BRAGUE dans « La Sagesse du monde[1] » a longuement développé cet intérêt, affirmant notamment que pour l’homme antique et médiéval, la structure de l’univers physique [a importé], qu’elle [était]t intéressante[2].

Pour introduire notre étude, nous nous réfèrerons à saint THOMAS D‘AQUIN  dont la motivation se trouve précisément décrite dans ce document. Il ressort, en effet, que le ‘’Docteur angélique’’« [a cherché principalement] à défendre la dignité humaine. Il ne [l’a pas fait pas] à l'aide d'une anthropologie, mais, indirectement, de la physique. La tâche de la physique, [selon lui],  n'est pas l'imitation en style platonicien ou stoïcien, encore moins le projet moderne, cartésien, de la domination. Se conduire avec dignité et contrôler la nature ne sont pas la même chose. Il ne s'agit pas non plus ici de la distanciation épicurienne : la physique ne joue son rôle bienfaisant que si elle nous livre la vérité. Non pas seulement la vérité sur l'objet de la physique mais tout aussi bien, de façon réflexive, sur le sujet même de celle-ci.

L'argument ne manque pas d'avantages. Il explique pourquoi nous ne saurions nous contenter d'une connaissance générale (Platon) ou de n'importe quelle explication (Épicure), mais devons chercher une connaissance précise et exhaustive. De plus, bien que Thomas d'Aquin se concentre explicitement sur les réalités supérieures, comme les phénomènes célestes ou les anges, son argument se laisserait aisément adapter à l'étude de la nature terrestre. »

Parmi tous les livres de « Physique » que nous avons pu consulter, y compris celui de LOUIS DE BROGLIE[3], seul le livre de ROLAND OMNES[4] « retrace, pour nous, le développement des sciences et de leurs grands principes depuis l’Antiquité en disséquant le bouleversement que fut, au tournant du XIXe siècle, l’irruption irrésistible du formel, en logique, en mathématiques et en physique ». Il nous offre ainsi la quintessence de la science contemporaine. Aussi n’avons-nous eu aucune hésitation à le choisir pour vous proposer les principaux extraits qui suivent :

 

1/ Les idées rectrices de la physique formelle

Le siècle de la physique formelle

La relativité

La théorie relativiste de la gravitation

La préhistoire des atomes

La physique classique en corset

On assassine la physique classique

La moisson des résultats

 

2/ La physique comme discipline de la connaissance (son épistémologie)

Pourquoi l’interprétation ?

Le principe de complémentarité

La réduction de la fonction d’onde

 

3/ Penser le monde en partant du quantique

Le monde à grande échelle

La logique du sens commun

Le déterminisme

Un premier bilan philosophique

 

4/ Expérimenter le monde

Le lancinant problème des interférences

La décohérence

La théorie de la mesure

La réduction de la fonction d’onde revisité

La question de la vérité

La béance

 

5 / Glossaire

In fine, les principes auxquels la science contemporaine va parvenir suffiront à recouvrer le sens commun, à le démontrer en quelque sorte en même temps qu’à établir certaines limites et celles de certains « principes » philosophiques qui en proviennent. Ainsi, en dépit du formel, la science apportera avec elle une théorie de la connaissance redevenue transparente pour dire enfin comment l’homme peut comprendre le monde.

 

 


[1] Fayard, biblio essas, avril 2011.

[2] Rémi Brague appelle intéressant au sens propre, une fois de plus pour rester fidèle à l’étymologie latine, ce qui fait une différence pour nous, ce qui compte. Plus précisément, ce qui est intéressant est ce qui se trouve entre nous et nous-mêmes, ce qui inter-est, de telle sorte qu’il nous faut passer à travers pour parvenir à nous-mêmes.

[3] « Nouvelles perspectives en microphysique », Albin Michel, 3e trimestre 1955.

[4] « Philosophie de la science contemporaine », Gallimard, folio/ essais, septembre 1994.

 


Date de création : 21/03/2016 @ 17:54
Dernière modification : 21/03/2016 @ 18:29
Catégorie : Philosophie et science
Page lue 1041 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^