Parcours

Fermer Parcours lévinassien

Fermer Parcours axiologique

Fermer Parcours cartésien

Fermer Parcours hellénique

Fermer Parcours ricordien

Fermer Parcours spinoziste

Fermer Parcours habermassien

Fermer Parcours deleuzien

Fermer Parcours bergsonien

Fermer Parcours augustinien

Fermer Parcours braguien

Fermer Parcours boutangien

Fermer Glossématique

Fermer Synthèses

Fermer Ouvrages publiés

Fermer Suivi des progrès aux USA

Fermer Parcours psychophysique

Fermer L'art et la science

Fermer Parcours nietzschéen

Fermer Philosophies médiévales

Autres perspectives

Fermer Archéologie

Fermer Economie

Fermer Sciences politiques

Fermer Sociologie

Fermer Poésie

Fermer Théologie 1

Fermer Théologie 2

Fermer Théologie 3

Fermer Psychanalyse générale

Fermer Points d’histoire revisités

Fermer Edification morale par les fables

Fermer Histoire

Fermer Phénoménologie

Fermer Philosophie et science

Mises à jour du site

17/04//2017 ajout :
Synthèses
- La conception de l’âme selon la quête de François Cheng

Sociologie
- Ancrage
- Les contributeurs contemporains à « Vous avez dit conservateur ? » (1)
- Les contributeurs contemporains à « Vous avez dit conservateur ? » (2)

18/02//2017 ajout :
Economie
- Un revenu de base serait pleinement justifié

21/01//2017 ajout :
Edification morale par les fables
- L'objet que se donne La Fontaine dans ses fables
- L'homme en procès

21/01//2017 ajout :
Parcours boutangien
- La conclusion de Henri du Buit
Edification morale par les fables
- Lire La Fontaine autrement

08/01/2017 ajout :
Parcours boutangien
- Temps et histoire

01/01/2017 nouveau parcours
Parcours boutangien
- Le petit Boutang des philosophes
- Sauver le sujet

Liens Wikipédia
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Edification morale par les fables - Désignation selon les fables des comportements recommandés (2)




DÉSIGNATION SELON LES FABLES DES
COMPORTEMENTS RECOMMANDÉS (2)
 
SECOND RECUEIL 
 
Originalité de ce recueil
 
Claude Dreyfus a remarqué que bon nombre de ces fables ont une allure orientale. La fantaisie aidant, La Fontaine a d’ailleurs donné une allure orientale à sa fable « Le rat qui s’est retiré du monde », qui semble bien être de son invention. D’où venait à La Fontaine cet intérêt pour les contes orientaux ? Il se peut que Bernier (grand voyageur revenu des Indes en 1660) ait été déterminant ; par ailleurs l’Orient est à la mode et le public s’intéresse aux relations de voyages. Les grands écrivains, Molière avec les turqueries du Bourgeois gentilhomme, Racine dans Bajazet ont sacrifié à cette mode.
Quant aux autres sujets, ils sont empruntés aux sources les plus diverses, fabulistes, conteurs, etc. L’actualité dans tous les domaines, un simple fait divers suffisent à animer la création littéraire. La mort tragique de M. de Boufllers, racontée par Mme de Sévigné, donne à La Fontaine l’idée de la fable « Le curé et le mort », tandis qu’il trouve dans un poème satyrique anglais qui raconte le malheur plaisant survenu à des astronomes, la source d’« Un animal dans la lune ». C’est pourquoi il faut insister sur l’apport essentiel qu’a constitué son séjour chez Mme de La Sablière : à côté des sources livresques, qu’on peut en général retrouver, ce second recueil est né de conversations, de débats auxquels le poète a pris part ou simplement assisté.
I/ RELEVÉ DES ENSEIGNEMENTS
 
Chacune des fables présente une situation qui parle au lecteur et qui, pour lui, vaut enseignement. Les fables ayant été classées par ordre alphabétique, le tableau qui suit constitue un relevé de ces différents enseignements.
(La numérotation des pages correspond à celle des Fables choisies, collection « Nouveaux classiques Larousse ».)

Titres des fables

Enseignements

Les animaux malades de la peste

18

Destinés à tous périr, du plus puissant au plus décrié, les obligés, de leur délit savent se défausser, pour qu’à la fin, sur le dernier, la culpabilité repose !   

Le rat qui s’est retiré du monde

23

S’il a bien profité de sa condition de solitaire, il se montre odieux tout particulièrement, s’il en fait état pour se conduire indûment ! 

Le héron

25

Pour un mieux-être hypothétique, refuser une offre qui, par palier décline, conduit à triste mine ! 

La cour du lion

26

Dans la sphère du pouvoir, le langage insipide est plus prisé que les accents trop appuyés des gens sincères et des flatteurs itou ! 

Le coche et la mouche

28

Quand chacun vaque à remplir sa tâche, la vantardise n’est pas de mise ! 

La laitière et le pot au lait

30

Sa tâche n’étant pas menée à bien, bâtir châteaux en Espagne, c’est espérer en vain ! 

Le curé et le mort

32

Les suites profitables d’un cérémonial, fut-il de mort, ne sont pas assurées tant qu’il n’est pas achevé  

Le chat, la belette et le petit lapin

34

Pour régler un délit, prendre pour arbitre un ennemi tutélaire, c’est du même coup exposer le plaignant et soi-même !  

Un animal dans la lune

37

Fût-ce pour des virtualités, combattre à la gloire donne accès, mais mieux valent les beaux-arts engendrés par la paix !  

La mort et le mourant

40

 Regimber aux abords du passage, quand la vie vous a comblé, c’est faire insulte à tous ceux qu’ à la fleur de l’âge elle a voulu quitter !

Le savetier et le financier

42

Changer sa vie pour un mirage, c’est devoir aussitôt céder ses avantages ! 

Les femmes et le secret

46

Le secret s’enrichit à merveille, mais tant par femme il se répand qu’il en devient inquiétant ! 

Le rat et l’huître

48

 Pour les chercheurs de victuailles, les pièges sont nombreux surtout si la connaissance leur a jusqu’alors échappé !

L’ours et l’amateur des jardins

50

Les impromptus d’une amitié trop fraîchement survenue !

Les deux amis

54 

 Le véritable ami n’attend pas qu’on le sollicite, il devine vos souhaits et court les accomplir !

Les obsèques de la lionne  

55 

 À irrémissible dérobade, la vie vous sera sauve, si honorable est votre excuse !

Le dépositaire infidèle

58

 Selon l’œil qui regarde tout est grand ou petit !  

Les deux pigeons

 61

L’ennui ne se peut concevoir si l’on peut s’honorer d’un destin partagé !  

Le gland et la citrouille

66

 Le pire nous saute aux yeux par un fait coutumier, qu’on doit à l’entremise de deux êtres appariés ! 

L’huître et les plaideurs

68

Le différent qui nait  d’une même convoitise risque de faire chou blanc si le juge y a prise ! 

Les deux rats, le renard et l’œuf

69

L’entraide qui se voit à travers la Nature fait entrevoir à l’homme, quoiqu’on en dise, qu’il n’est pas seul en l’esprit ! 

L’homme et la couleuvre 

80

Nul argument ne convainct le puissant d’épargner cet être décrié si longtemps ! 

La tortue et les deux canards 

84

Par de vains mirages, l’être crédule hors de sa condition entraîné, ne court qu’à sa perte ! 

Le berger et le roi 

86

Lorsqu’à votre ambition une grand’porte s’ouvre, apprenez qu’au-dedans la disgrâce vous attend ! 

Les deux aventuriers et le talisman

89

Le talisman a des vertus que la sagesse ignore ! 

Les lapins

91

La vie des animaux donne maintes maximes à ceux qui savent les observer !

Le marchand, le gentilhomme, le pâtre et le fils de roi

 95

 Le manuel grâce à son savoir faire agit mieux pour la collectivité que celui qui se contente de dire ce qu’il sait faire !

Le fermier, le chien et le renard

98

 Plutôt que maugréer sur celui sur qui il croyait pouvoir compter, le maître, de son côté, doit s’assurer, que tout en bon ordre est placé !

Le songe d’un habitant du Mogol

101

La béatitude n’existe pas qu’en songe si, du monde, on renonce à ses conventions  superflues !

Le paysan du Danube

103

L’arrogance d’un peuple jointe à son égoïsme prête le flanc à la critique d’un malheureux par l’éloquence anobli ! 

Le vieillard et les trois jeunes hommes

107

 Selon le destin de chacun, quel que soit l’âge de nos entreprises, à la courte durée leurs termes sont de mise !

Les souris et le chat-huant

109

On se trompe d’incongruité en abattant l’occupé faute d’avoir pris le soin de faire évoluer l’occupant ! 

Le vieux chat et la jeune souris

 114

Mieux vaut un tiens que deux tu l’auras !  

La forêt et le bûcheron

 116

Ne jamais donner sa faveur au malappris qui peut vous faire outrage !  

Le philosophe scythe

 117

Bon escient dans un cas, mal escient dans l’autre ! 

Le juge arbitre, l’hospitalier et le  solitaire

 119

La retraite a ce merveilleux bénéfice qu’elle permet d’abriter la conscience, sans risque de l’oubli !  



II/
ALLOCATION DES COMPORTEMENTS RECOMMANDÉS

Titres des fables

Enseignements

Comportements recommandés

Les animaux malades de la peste

18

Destinés à tous périr, du plus puissant au plus décrié, les obligés, de leur délit savent se défausser, pour qu’à la fin, sur le dernier, la culpabilité repose !   

[Humanité]

Le rat qui s’est retiré du monde

23

S’il a bien profité de sa condition de solitaire, il se montre odieux tout particulièrement, s’il en fait état pour se conduire indûment ! 

[Probité]

Le héron

25

Pour un mieux-être hypothétique, refuser une offre qui, par palier décline, conduit à triste mine ! 

[Tempérance]

La cour du lion

26

Dans la sphère du pouvoir, le langage insipide est plus prisé que les accents trop appuyés des gens sincères et des flatteurs itou ! 

[Impartialité]

Le coche et la mouche

28

Quand chacun vaque à remplir sa tâche, la vantardise n’est pas de mise ! 

[Humilité]

La laitière et le pot au lait

30

Sa tâche n’étant pas menée à bien, bâtir châteaux en Espagne, c’est espérer en vain ! 

[Discernement]

Le curé et le mort

32

Les suites profitables d’un cérémonial, fut-il de mort, ne sont pas assurées tant qu’il n’est pas achevé  

[Discernement]

Le chat, la belette et le petit lapin

34

Pour régler un délit, prendre pour arbitre un ennemi tutélaire, c’est du même coup exposer le plaignant et soi-même !  

[Discernement]

Un animal dans la lune

37

Fût-ce pour des virtualités, combattre à la gloire donne accès, mais mieux valent les beaux-arts engendrés par la paix !  

[Réalisme]

La mort et le mourant

40

 Regimber aux abords du passage, quand la vie vous a comblé, c’est faire insulte à tous ceux qu’ à la fleur de l’âge elle a voulu quitter !

[Humanité]

Le savetier et le financier

42

Changer sa vie pour un mirage, c’est devoir aussitôt céder ses avantages ! 

[Discernement]

Les femmes et le secret

46

Le secret s’enrichit à merveille, mais tant par femme il se répand qu’il en devient inquiétant ! 

[Circonspection]

Le rat et l’huître

48

 Pour les chercheurs de victuailles, les pièges sont nombreux surtout si la connaissance leur a jusqu’alors échappé !

[Clairvoyance]

L’ours et l’amateur des jardins

50

Les impromptus d’une amitié trop fraîchement survenue !

[Sélectivité]

Les deux amis

54 

 Le véritable ami n’attend pas qu’on le sollicite, il devine vos souhaits et court les accomplir !

[Sélectivité]

Les obsèques de la lionne  

55 

 À irrémissible dérobade, la vie vous sera sauve, si honorable est votre excuse !

[Loyauté]

Les deux pigeons

 61

L’ennui ne se peut concevoir si l’on peut s’honorer d’un destin partagé !  

[Clairvoyance]

Le gland et la citrouille

66

 Le pire nous saute aux yeux par un fait coutumier, qu’on doit à l’entremise de deux êtres appariés ! 

[Réalisme]

L’huître et les plaideurs

68

Le différent qui nait  d’une même convoitise risque de faire chou blanc si le juge y a prise ! 

[Méfiance]

Les deux rats, le renard et l’œuf

69

L’entraide qui se voit à travers la Nature fait entrevoir à l’homme, quoiqu’on en dise, qu’il n’est pas seul en l’esprit ! 

[Humanité]

L’homme et la couleuvre 

80

Nul argument ne convainct le puissant d’épargner cet être décrié si longtemps ! 

[Humanité]

La tortue et les deux canards 

84

Par de vains mirages, l’être crédule hors de sa condition entraîné, ne court qu’à sa perte ! 

[Vigilance]

Le berger et le roi 

86

Lorsqu’à votre ambition une grand’porte s’ouvre, apprenez qu’au-dedans la disgrâce vous attend ! 

[Méfiance]

Les deux aventuriers et le talisman

89

Le talisman a des vertus que la sagesse ignore ! 

[Perspicacité]

Les lapins

91

La vie des animaux donne maintes maximes à ceux qui savent les observer !

[Réalisme]

Le marchand, le gentilhomme, le pâtre et le fils de roi

 95

 Le manuel grâce à son savoir faire agit mieux pour la collectivité que celui qui se contente de dire ce qu’il sait faire !

[Perspicacité]

Le fermier, le chien et le renard

98

 Plutôt que maugréer sur celui sur qui il croyait pouvoir compter, le maître, de son côté, doit s’assurer, que tout en bon ordre est placé !

[Probité]

Le songe d’un habitant du Mogol

101

La béatitude n’existe pas qu’en songe si, du monde, on renonce à ses conventions  superflues !

[Efficience]

Le paysan du Danube

103

L’arrogance d’un peuple jointe à son égoïsme prête le flanc à la critique d’un malheureux par l’éloquence anobli ! 

[Réalisme]

Le vieillard et les trois jeunes hommes

107

 Selon le destin de chacun, quel que soit l’âge de nos entreprises, à la courte durée leurs termes sont de mise !

[Réalisme]

Les souris et le chat-huant

109

On se trompe d’incongruité en abattant l’occupé faute d’avoir pris le soin de faire évoluer l’occupant ! 

[Equité]

Le vieux chat et la jeune souris

 114

Mieux vaut un tiens que deux tu l’auras !  

[Clairvoyance]

La forêt et le bûcheron

 116

Ne jamais donner sa faveur au malappris qui peut vous faire outrage !  

[Discernement]

Le philosophe scythe

 117

Bon escient dans un cas, mal escient dans l’autre ! 

[Discernement]

Le juge arbitre, l’hospitalier et le  solitaire

 119

La retraite a ce merveilleux bénéfice qu’elle permet d’abriter la conscience, sans risque de l’oubli !  

[Sincérité]



III/
CLASSEMENT SELON L’ORDRE ALPHABÉTIQUE DES COMPORTEMENTS
Titres des fables
Enseignements
Comportements
recommandés
Les femmes et le secret    
     46
Le secret s’enrichit à merveille, mais tant par femme il se répand qu’il en devient inquiétant !
[Circonspection]
Le rat et l’huître 
         48
Pour les chercheurs de victuailles, les pièges sont nombreux surtout si la connaissance leur a jusqu’alors échappé !
[Clairvoyance]
Les deux pigeons
61
L’ennui ne se peut concevoir si l’on peut s’honorer d’un destin partagé !
‘’
Le vieux chat et la jeune souris    
114
Mieux vaut un tiens que deux tu l’auras !
‘’
La laitière et le pot au lait
30 
Sa tâche n’étant pas menée à bien, bâtir châteaux en Espagne, c’est espérer en vain !
[Discernement]
Le curé et le mort
  32
Les suites profitables d’un cérémonial, fut-il de mort, ne sont pas assurées tant qu’il n’est pas achevé !
‘’
Le chat, la belette et le petit lapin
   34
Pour régler un délit, prendre pour arbitre un ennemi tutélaire, c’est du même coup exposer le plaignant et soi-même ! 
‘’
Le savetier et le financier          
   42
Changer sa vie pour un mirage, c’est devoir aussitôt céder ses avantages !
‘’
La forêt et le bûcheron                 
 116
Ne jamais donner sa faveur au malappris qui peut vous faire outrage !
‘’
Le philosophe scythe                    
117
Bon escient dans un cas, mal escient dans l’autre !
‘’
Le songe d’un habitant du Mogol
101
La béatitude n’existe pas qu’en songe si, du monde,onrenonceàses conventions superflues !
[Efficience]
Les souris et le chat-huant             
109
On se trompe d’incongruité en abattant l’occupé faute d’avoir pris le soin de faire évoluer l’occupant !
[Equité]
Les animaux malades de la peste
     18 
Destinés à tous périr, du plus puissant au plus décrié, les obligés, de leur délit savent se défausser, pour qu’à la fin, sur le dernier, la culpabilité repose !
[Humanité]
 
 
 
La mort et le mourant       
       40
Regimber aux abords du passage, quand la vie vous a comblé, c’est faire insulte à tous ceux qu’elle a quitté à la fleur de l’âge
‘’
Les deux rats, le renard et l’œuf
69
L’entraide qui se voit à travers la Nature fait entrevoir à l’homme, quoiqu’on en dise, qu’il n’est pas seul en l’esprit !
‘’
L’homme et la couleuvre
80
Nul argument ne convainct le puissant d’épargner cet être décrié si longuement !
‘’
Le coche et la mouche    
  28  
Quand chacun vaque à remplir sa tâche, la vantardise n’est pas de mise !
[Humilité]
La cour du lion
     26
Dans la sphère du pouvoir, le langage insipide est plus prisé que les accents trop appuyés des gens sincères et des flatteurs itou !
[Impartialité]
Les obsèques de la lionne 
55
À irrémissible dérobade, la vie vous sera sauve, si honorable est votre excuse !
[Loyauté]
 
Le différent qui nait d’une même convoitise risque de faire chou blanc si le juge y a prise ! 
[Méfiance]
Le berger et le roi
86
Lorsqu’à votre ambition une grand’porte s’ouvre, apprenez qu’au-dedans la disgrâce vous attend !
‘’
Lesdeuxaventuriers et le talisman
89
Le talisman a des vertus que la sagesse ignore !
[Perspicacité]
Le  marchand,le gentilhomme, le pâtre et le fils du roi
95
Le manuel grâce à son savoir faire agit mieux pour la collectivité que celui qui se contente de dire ce qu’il sait faire !
‘’
Le rat qui s’est retiré du monde
                             23
S’il a bien profité de sa condition de solitaire, il se montre odieuxtout particulièrement, s’il en fait état pour se conduire indûment !
[Probité]
Le fermier, le chien et le renard
 
98
Plutôt que maugréer sur celui sur qui il croyait pouvoir compter, le maître, de son côté, doit s’assurer, que tout en bon ordre est placé !
‘’
Un animal dans la lune
                                                           37
Fût-ce pour des virtualités, combattre à la gloire donne accès, mais mieux valent les beaux-arts engendrés par la paix !
[Réalisme]
Le gland et la citrouille
 
66
Le pire nous saute aux yeux par un fait coutumier, qu’on doit à l’entremise de deux êtres appariés !                                                                         
‘’
Les lapins
 
91
La vie des animaux donne maintes maximes à ceux qui savent les observer !
‘’
Le paysan du Danube
103
L’arrogance d’un peuple jointe à son égoïsme prête le flanc à la critique d’un malheureux par l’éloquence anobli !
‘’
Le vieillard et les trois jeunes hommes
 107
Selon le destin de chacun, quel que soit l’âge de nos entreprises, à la courte durée leurs termes sont de mise !
‘’
L’ours et l’amateur des jardins     
                 50
Les impromptus d’une amitié trop fraîchement survenue !
[Sélectivité]
Les deux amis                 
        54
Le véritable ami n’attend pas qu’on le sollicite, il devine vos souhaits et court les accomplir !   
‘’
Le juge arbitre, l’hospitalier et le solitaire                 
119
La retraite a ce merveilleux bénéfice qu’elle permet d’abriter la conscience, sans risque de l’oubli !
[Sincérité]
Le héron          
25  
 Pour un mieux-être hypothétique, refuser une offre qui, par palier décline, conduit à triste mine !
[Tempérance]
La tortue et les deux canards
84
Par de vains mirages, l’être crédule hors de sa condition entraîné, ne court qu’à sa perte !
[Vigilance]



Date de création : 19/11/2012 @ 12:09
Dernière modification : 19/11/2012 @ 14:52
Catégorie : Edification morale par les fables
Page lue 5105 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par R95670 le 25/09/2016 @ 22:01

merci ça m'aide vraiment mais c'est dommage qu'il n'y a pas les noms des personnes sur qui il écrit par exemple vous pouviez dire qu'il dénonce le comportement de Louis XIV

^ Haut ^