Parcours

Fermer Parcours lévinassien

Fermer Parcours axiologique

Fermer Parcours cartésien

Fermer Parcours hellénique

Fermer Parcours ricordien

Fermer Parcours spinoziste

Fermer Parcours habermassien

Fermer Parcours deleuzien

Fermer Parcours bergsonien

Fermer Parcours augustinien

Fermer Parcours braguien

Fermer Parcours boutangien

Fermer Glossématique

Fermer Synthèses

Fermer Ouvrages publiés

Fermer Suivi des progrès aux USA

Fermer Parcours psychophysique

Fermer L'art et la science

Fermer Parcours nietzschéen

Fermer Philosophies médiévales

Autres perspectives

Fermer Archéologie

Fermer Economie

Fermer Sciences politiques

Fermer Sociologie

Fermer Poésie

Fermer Théologie 1

Fermer Théologie 2

Fermer Théologie 3

Fermer Psychanalyse générale

Fermer Points d’histoire revisités

Fermer Edification morale par les fables

Fermer Histoire

Fermer La numérisation du monde

Fermer Phénoménologie

Fermer Philosophie et science

Mises à jour du site

04/11/2017 ajout :
Parcours ricordien :
La pensée de Paul Ricoeur chez E. Macron

04/11/2017 ajout :
Economie
- Marchand, non marchand
Sociologie
- Une sociologie délivrée de l'héritage bourdieusien

01/10/2017 ajout :
Parcours ricordien
- L'image de Dieu et l'épopée humaine
- Ricoeur philosophe et théologien

24/09/2017 ajout :
La numérisation du monde
- La vie algorithmique

09/09//2017 ajout :
La numérisation du monde
- Philosophie de la donnée
- La siliconisation du monde

27/08/2017 ajout :
La numérisation du monde
- Les objets connectés du futur

Liens Wikipédia
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Edification morale par les fables - Désignation selon les fables des comportements recommandés (1)




DÉSIGNATION SELON LES FABLES DES
COMPORTEMENTS RECOMMANDÉS (1)
 
PREMIER RECEUIL 
 
Originalité de ce recueil
 
Ces indications sont dues à René Radouant dans on ouvrage de 1929 :
« En ce qui concerne le texte même de la source, pour les auteurs grecs, Esope, Babrius, Aphtonius, c'est à la traduction latine que La Fontaine, ne lisant pas le grec, a dû s'adresser. En ce qui concerne les fabulistes latins, leur texte doit faire foi.»
Le livre de chevet de La Fontaine a semblé être le Névelet. C'est une tradition chez les commentateurs de La Fontaine de penser qu'il a eu recours, pour trouver les fables dont il s'est inspiré, à un recueil très en vogue à l'époque, très commode et très complet : Mythologia Aesopica Isaaci Nicolai Neveleti, Francfort, 1610. On y trouvait, non seulement le texte d'Esope avec sa traduction en latin, le tout enrichi de gravures, mais la plupart des fabulistes. Le fabuliste grec (VIIe VIe siècle avant JC), cité ici en tête, à titre de "sources" de la Fontaine est Esope :
Personnage à demi-légendaire, esclave bègue et bossu. D'après Plutarque, il fut mis à mort par les Delphiens. Esope vivait à la cour du roi de Lydie et écrivit des fables en s'inspirant des contes orientaux avant que La Fontaine ne s'inspirât des siens. Esope offrit à La Fontaine des canevas brefs et simplets. En fait, il donna à La Fontaine l'idée et l'intrigue de la fable que celui-ci mettait ensuite en forme.
 
I/ RELEVÉ DES ENSEIGNEMENTS
 
Chacune des fables présente une situation qui parle au lecteur et qui, pour lui, vaut enseignement. Les fables ayant été classées par ordre alphabétique, le tableau qui suit constitue un relevé de ces différents enseignements.
(La numérotation des pages correspond à celle des Fables choisies, collection « Nouveaux classiques Larousse ».)
 
Titres des fables
Enseignements
 
Conseil tenu par les rats
                                                        56
Les conseilleurs,deleursidées,trouvent peu souvent preneurs !
Contre ceux qui ont le goût difficile  
                                                         53
Malheur aux délicats toujours trop demandeurs !
L’alouette et ses petits et le maître d’un champ                                     104  
La mère pour les siens agit en connaissance de cause !
L’âne et le petit chien      
                                                          92          
L’imitation, hors de nos moyens peut être déraison
L’âne portant des reliques
                                                        124                                       
Les gens ne peuvent être jugés sur la mine !
L’enfant et le maître d’école
                                                          50
Action vaut  beaucoup mieux que parole étendue !
L’hirondelle et les petits oiseaux
                                                          40
Un homme averti en vaut deux !
L’ivrogne et sa femme      
                                                          77
Un stratagème de mort n’a su porter remord !
L’œil du maître                
                                                        101
Il n’est que le maître pour voir clair dans ses affaires
L’ours et les deux compagnons                    
                                                        125
La mariée n’est plus belle quand la promesse est rompue !
La belette entrée dans un grenier  
                                                          83
Changer d’état suscite des interdits
La besace                           
                                                          38
Une paille en notre œil, une poutre en celui du voisin
La chauve-souris et les deux belettes 
                                                         59
Face au péril chacun sait retourner sa veste !
La cigale et la fourmi       
                                                          31                                        
Ne pas se contenter de se distraire, mais penser aux mauvais jours !
La fortune et le jeune enfant
                                                        122
À tort ou à raison, le hasard n’existe pas !
La grenouille et le rat
                                                          96
On n’est jamais assuré d’aller au terme de son forfait
La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf
                                                          35
L’homme sans cesse accablé du désir d’imiter (mimèsis)
 
La jeune veuve                        
                                                        143
La perte d’un être cher est marque indélébile, en ce que chaque être est sans équivalent
La mort et le bûcheron
                                                          47
Rester vivant et endurant plutôt que mort par désespérance !
La poule aux œufs d’or
 
                                                        123
Si chaque jour la Fortune vous sourit, ne cherchez pas à quérir l’origine, elle pourrait brutalement vous manquer.
La vieille et les deux servantes
                                                        114
Supprimer le thermomètre n’abaisse pas la température!
Le berger et la mer
                                                          88
Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras !
Le bûcheron et Mercure
 
                                                        107
La divinité réserve à l’honnête homme sa pitié, mais le profiteur est puni    
Le chameau et les bâtons flottants   
                                                          95
Accommodation vaut pour le temps et la distance
Le charretier embourbé
                                                        142
Le salut, dans la difficulté, ne vient jamais d’ailleurs, mais toujours de soi.
Le chat et le vieux rat
                                                          85
Sa réputation étant faite, l’exterminateur, tout rusé qu’il puisse être, ne pourra poursuivre ses forfaits !
Le chêne et le roseau
                                                         51
Le plus fort n’est pas toujours le plus résistant !
Le cheval et l’âne
                                                        141
L’indifférence, à prix fort, peut se répercuter
Le cheval et le loup
 
                                                        119
L’homme qui s’aventure hors de ses compétences s’attire à coup sûr son lot de malfaisances !
Le cochet, le chat et le souriceau
                                                        132
Les apparences et la réalité ont une telle différence que seule l’expérience peut révéler
Le coq et le renard
                                                         65
Pris à son propre jeu celui qui croyait prendre !
Le corbeau et le renard
                                                          34
Flatterie, flagornerie, démagogie, traduisent même engeance et même incompétence !
Le geai paré des plumes du paon
                                                          94
Le plagiaire est deux fois décrié, par les siens et par le plagié 
Le jardinier et son seigneur
 
                                                          89
Recourir à haute autorité pour un petit dommage, conduit à grands dégâts faits par ses équipages
Le laboureur et ses enfants
                                                        121
Le trésor n’a rien à voir avec la mansuétude mais avec la poursuite d’un effort 
Le lièvre et la tortue
                                                        136
Selon la mise en œuvre, aptitudes et défauts peuvent être contredits
Le lion devenu vieux        
                                                          82
La déchéance a ses limites !
Le lion et le chasseur
                                                        128
On ne tient compte du danger non quand on le suspecte mais lorsqu’on l’expérimente
Le lion et le moucheron
                                                          61
Après s’être fait justice, la perte vint d’un autre que l’on n’attendait plus !
Le lion et le rat                                 63
La colombe et la fourmi                   63
On a souvent besoin d’un plus petit que soi !
Le lion malade et le renard
 
                                                        139
Le prince, pour que sa ruse réussisse, ne peut mettresaconfianceentoussesgardesindifféremment
Le loup devenu berger
                                                          70
L’homme en sa vraie nature ne se peut travestir !
Le loup et l’agneau
                                                          44
L’autorité contestée sera toujours à redouter !
Le loup et la cigogne       
                                                          78
La non reconnaissance, à ce point manque à la vraisemblance !
Le loup et le chien             
                                                          36
La liberté est sans prix !
Le loup, la chèvre et le chevreau
                                                          98
Trouver les moyens pour s’opposer au mieux à l’intrusion des importuns
Le loup, la mère et l’enfant
                                                        100
Accroire la réprimande publique d’une mère à son fils a des effets imprévisibles
Le meunier, son fils et l’âne
                                                          67
Bien faire et laisser dire ; de votre vie, le choix vous appartient
Le mulet se vantant de sa généalogie                                          
                                                        134
En toute circonstance, la vie se charge de vous rappeler que vous êtes simplement humain !
Le pâtre et le lion
                                                        127
Ne pas attacher plus de prix à soi-même qu’à ses obligés
Le petit poisson et le pêcheur
                                                        111
Les lendemains qui chantent ne sont que vaines promesses !
Le pot de terre et le pot de fer
                                                        110
L’alliance ne se justifie guère pour des alliés de natures opposées !
Le rat de ville et le rat des champs
                                                          43
La ville a des tracas malaisés à bien voir !
Le renard ayant la queue coupée                             
                                        
                                                        113
Vouloir pour ses semblables le méfait qui vous tient, relève de l’entrisme, ou pire encore, de la mutilation !
Le renard et la cigogne
                                                          48
L’arroseur arrosé !
 
Le renard et le bouc
                                                          75
La ruse à ce point est grandement dommageable !
Le renard et les raisins
                                                          80
Le dédain affiché est le propre du vaniteux !
Le satyre et le passant
                                                        118
Fuir le bienfaiteur à l’humeur versatile !
Le vieillard et l’âne
                                                        135
Tout citoyen, un jour ou l’autre, malgré ce qu’il lui doit, à sa tutelle trouve à redire
Le villageois et le serpent
                                                        138
Il n’est pas rare qu’un malvenu contre son bienfaiteur se retourne !
Les grenouilles qui demandent un roi
                                                          72
Le pire n’est jamais improbable !
Les loups et les brebis       
                                                          81
Irrémissibilité de la cruauté 
Les voleurs et l’âne
                                                          46
Dans un combat singulier, on n’est jamais assuré de s’approprier le bien convoité
Phébus et Borée
                                                        129
Puissance insidieuse est plus à redouter que visible violence
 
Chacune des instructions présente en creux un comportement dont il est recommandé de faire son profit : faire preuve de …
Bien que La Fontaine n’ait pas prédéterminé ses intentions, ces comportements, si on en fait l’analyse répondent à deux préoccupations distinctes. La première s’attache à la perception qui résulte des différentes situations et qui aboutit à des recommandations prudentielles ; la seconde a trait à l’orientation de l’action et qui aboutit à des recommandations directionnelles. La richesse de notre langue nous permet de désigner chacune des ces recommandations par le mot approprié qu’il faut maintenant considérer.
 
II/ CLASSEMENT DES ENSEUGNEMENTS
 
En recherchant les différents types de perception selon les personnes, on peut constituer un premier catalogue avec l’approche suivante :  
 
1/ ATTITUDES D’ESPRIT PRUDENTIELLES
 
A)    Personnes qui ont conscience de l’irremplaçable : ATTACHEMENT
 
B)     Personnes qui ont ou cherchent à posséder une perception aiguisée (nez fin, flair, voir loin) : PERSPICACITÉ
 
C)    Personnes qui réfléchissent à la portée ou la connaissance de leurs actes selon différents buts
 
a)      Pour éviter des erreurs (dommages ou malheurs) : CIRCONSPECTION
                                                                                (surveillance prudente exercée sur
                                                                                 ses paroles)
                                                                                           : VIGILANCE
                                                                                             (attention soutenue)
                                                                            
Pour éviter de se fier aux apparences : OBJECTIVITÉ
              ‘’     ‘’        ‘’ commettre des impairs : SÉLECTIVITÉ
                       
b)      Pour tenir compte de la réalité en général : RÉALISME
    ‘’   ‘’         ’’      sa propre réalité : CLAIRVOYANCE
 
c)      Pour se prémunir des mauvaises intentions de quelqu’un : MÉFIANCE
 
d)      Pour se conformer à ce qui est droit, rigoureux
(intellectuellement ou moralement) : RECTITUDE
 
2/ ORIENTATION DES ACTIONS
 
A)    Pour s’adapter aux circonstances ou aux personnes : ADAPTABILITÉ
 
B)     Pour éviter le dénuement  : PRÉVOYANCE
               ‘’    ‘’       les déconvenues : DISCERNEMENT
C)    Pour réaliser :
 
a)      Ce qui convient en général : BIENSÉANCE
‘’     ‘’      ‘’        à la faiblesse humaine, réprimant tout orgueil : HUMILITÉ
b)      Ce qui mérite d’être cru : AUTHENTICITÉ 
c)      Ce qui est difficile à atteindre : COURAGE (action pénible et soutenue)
            d)   Ce qui a une capacité de rendement : EFFICIENCE
            e)   Ce qui touche à
        l’honneur : LOYAUTÉ    
        la bienveillance envers ses semblables : HUMANITÉ  
                                            –    la vérité : SINCÉRITÉ
                          –     la morale sociale : PROBITÉ
d)      Ce qui est conforme au droit naturel : ÉQUITÉ
 
D)    Pour éviter le parti pris : IMPARTIALITÉ
 
E)     Pour faire preuve
        d’un calme supérieur joint aux connaissances : SAGESSE
        de modération : TEMPÉRANCE
 
 
III/ ALLOCATION DES COMPORTEMENTS RECOMMANDÉS
 
 
Titres des fables
Enseignements
Comportements
recommandés
Conseil tenu par les rats    
                                           56
Les conseilleurs, de leurs idées, trouvent peu souvent preneurs !
[efficience]
Contre ceux qui ont le goût difficile                              53
Malheur aux délicats toujours trop demandeurs !
[tempérance]
L’alouette et ses petits et le maître d’un champ           104  
La mère pour les siens agit en connaissance de cause !
[sagesse]
L’âne et le petit chien      
                                           92          
L’imitation, hors de nos moyens peut être déraison
[vigilance]
L’âne portant des reliques
                                         124                                       
Les gens ne peuvent être jugés sur la mine !
[objectivité]
L’enfant et le maître d’école
                                           50
Action vaut  beaucoup mieux que parole étendue !
[efficience]
L’hirondelle et les petits oiseaux                              40
Un homme averti en vaut deux !
[perspicacité]
L’ivrogne et sa femme      
                                           77
Un stratagème de mort n’a su porter remord !
[probité]
L’œil du maître                
                                         101
Il n’est que le maître pour voir clair dans ses affaires
[attachement]
L’ours et les deux compagnons                    
                                         125
La mariée n’est plus belle quand la promesse est rompue !
[discernement]
La belette entrée dans un grenier                                83
Changer d’état suscite des interdits
[clairvoyance]
La besace                            
                                           38
Une paille en notre œil, une poutre en celui du voisin
[impartialité]
La chauve-souris et les deux belettes                               59
Face au péril chacun sait retourner sa veste !
[adaptabilité]
La cigale et la fourmi         31                                        
Ne pas se contenter de se distraire, mais penser aux mauvais jours !
[prévoyance]
La fortune et le jeune enfant
                                         122
À tort ou à raison, le hasard n’existe pas !
[clairvoyance]
La grenouille et le rat
 
                                          96
On n’est jamais assuré d’aller au terme de son forfait
[discernement]
La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf
                                          35
L’homme sans cesse accablé du désir d’imiter (mimèsis)
 
[clairvoyance]
La jeune veuve
 
 
                                         143
La perte d’un être cher est marque indélébile, en ce que chaque être est sans équivalent
[attachement]
La mort et le bûcheron
 
                                          47
Rester vivant et endurant plutôt que mort par désespérance !
[courage]
La poule aux œufs d’or
 
 
 
                                         123
Si chaque jour la Fortune vous sourit, ne cherchez pas à quérir l’origine, elle pourrait brutalement vous manquer.
[discernement]
La vieille et les deux servantes
                                         114
Supprimer le thermomètre n’abaisse pas la température!
[clairvoyance]
Le berger et la mer
                                           88
Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras !
[sagesse]
Le bûcheron et Mercure
 
                                         107
La divinité réserve à l’honnête homme sa pitié, mais le profiteur est puni !    
[équité]
Le chameau et les bâtons flottants                              95
Accommodation vaut pour le temps et la distance
[perspicacité]
Le charretier embourbé
 
                                         142
Le salut, dans la difficulté, ne vient jamais d’ailleurs, mais toujours de soi.
[clairvoyance]
Le chat et le vieux rat
                                         
 
 
                                           85              
Sa réputation étant faite, l’exterminateur, tout rusé qu’il puisse être, ne pourra poursuivre ses forfaits !
[méfiance]
Le chêne et le roseau
                                           51
Le plus fort n’est pas toujours le plus résistant !
[adaptabilité]
Le cheval et l’âne
                                         141
L’indifférence, à prix fort, peut se répercuter
[équité]
Le cheval et le loup
 
 
                                         119
L’homme qui s’aventure hors de ses compétences s’attire à coup sûr son lot de malfaisances !
[méfiance]
Le cochet, le chat et le souriceau
 
                                         132
Les apparences et la réalité ont une telle différence que seule l’expérience peut révéler le vrai !
[objectivité]
Le coq et le renard
                                           65
Pris à son propre jeu celui qui croyait prendre !
[sincérité]
Le corbeau et le renard
 
 
                                         34
Flatterie, flagornerie, démagogie, traduisent même engeance et même incompétence !
[méfiance]
Le geai paré des plumes du paon
                                           94
Le plagiaire est deux fois décrié, par les siens et par le plagié 
[authenticité]
Le jardinier et son seigneur
 
 
                                           89
Recourir à haute autorité pour un petit dommage, conduit à grands dégâts faits par ses équipages
[circonspection]
Le laboureur et ses enfants
 
                                         121
Le trésor n’a rien à voir avec la mansuétude mais avec la poursuite d’un effort 
[courage]
Le lièvre et la tortue
 
                                         136
Selon la mise en œuvre, aptitudes et défauts peuvent être contredits
[clairvoyance]
Le lion devenu vieux         82
La déchéance a des limites !
[humanité]
Le lion et le chasseur
 
 
                                         128
On ne tient compte du danger non quand on le suspecte mais lorsqu’on l’expérimente
[clairvoyance]
Le lion et le moucheron
 
                                           61
Après s’être fait justice, la perte vint d’un autre que l’on n’attendait plus !
[vigilance]
Le lion et le rat                  63
La colombe et la fourmi    63
On a souvent besoin d’un plus petit que soi !
[humilité]
Le lion malade et le renard
 
 
                                         139
Le prince, pour que sa ruse réussisse, ne peut mettre sa confiance en tous ses gardes indifféremment
[réalisme]
Le loup devenu berger
                                           70
L’homme en sa vraie nature ne se peut travestir !
[sincérité]
Le loup et l’agneau
                                           44
L’autorité contestée sera  toujours à redouter !
[réalisme]
Le loup et la cigogne       
                                           78
La non reconnaissance à ce point manque à la vraisemblance
[équité]
Le loup et le chien             36
La liberté est sans prix !
[sélectivité]
Le loup, la mère et l’enfant
 
                                         100
Accroire la réprimande publique d’une mère à son fils a des effets imprévisibles
[méfiance]
Le meunier, son fils et l’âne
 
                                           67
Bien faire et laisser dire ; de votre vie, le choix vous appartient
[perspicacité]
Le mulet se vantant de sa généalogie
                                          
                                         134
En toute circonstance, la vie se charge de vous rappeler que vous êtes simplement humain !
[bienséance]
Le pâtre et le lion
                                         127
Ne pas attacher plus de prix à soi-même qu’à ses obligés
[équité]
Le petit poisson et le pêcheur
 
                                         111
Les lendemains qui chantent ne sont que vaines promesses !
[sagesse]
Le pot de terre et le pot de fer
 
                                         110
L’alliance ne se justifie guère pour des alliés de natures opposées !
[réalisme]
Le rat de ville et le rat des champs                               43
La ville a des tracas malaisés à bien voir !
[méfiance]
Le renard ayant la queue coupée                             
 
                                         113
Vouloir pour ses semblables le méfait qui vous tient, relève de l’entrisme, ou pire encore, de la mutilation !
[probité]
Le renard et la cigogne
                                           48
L’arroseur arrosé !
 
[clairvoyance]
Le renard et le bouc
                                           75
La ruse à ce point est grandement dommageable !
[loyauté]
Le renard et les raisins
                                           80
Le dédain affiché est le propre du vaniteux !
[bienséance]
Le satyre et le passant
                                         118
Fuir le bienfaiteur à l’humeur versatile !
[perspicacité]
Le vieillard et l’âne
 
 
                                         135
Tout citoyen, un jour ou l’autre, malgré ce qu’il lui doit, à sa tutelle trouve à redire
[réalisme]
Le villageois et le serpent 
                                       
                                         138                                                        
Il n’est pas rare qu’un malvenu contre son bienfaiteur se retourne !
[rectitude]
Les grenouilles qui demandent un roi
                                           72                                                      
Le pire n’est jamais improbable !
[vigilance]
Les loups et les brebis       
                                           81                                                          
Irrémissibilité de la cruauté 
[réalisme]
Les voleurs et l’âne
 
                                           46              
Dans un combat singulier, on n’est jamais assuré de s’approprier le bien convoité
[réalisme]
Phébus et Borée 
                                        
                                         129            
Puissance insidieuse est plus à redouter que visible violence !
[perspicacité]
 
 
IV/ CLASSEMENT SELON L’ORDRE ALPHABÉTIQUE DES COMPORTEMENTS
 
Titres des fables
Enseignements
Comportements
recommandés
La chauve-souris et les deux belettes                               59
Face au péril chacun sait retourner sa veste !
[adaptabilité]
Le chêne et le roseau
                                           51
Le plus fort n’est pas toujours le plus résistant !
‘’
L’œil du maître                
                                         101
Il n’est que le maître pour voir clair dans ses affaires
[attachement]
La jeune veuve
 
 
                                         143
La perte d’un être cher est marque indélébile, en ce que chaque être est sans équivalent
‘’
Le geai paré des plumes du paon
                                           94
Le plagiaire est deux fois décrié, par les siens et par le plagié 
[authenticité]
Le mulet se vantant de sa généalogie
                                          
                                         134
En toute circonstance, la vie se charge de vous rappeler que vous êtes simplement humain !
[bienséance]
Le renard et les raisins
                                           80
Le dédain affiché est le propre du vaniteux !
‘’
Le jardinier et son seigneur
 
 
                                           89
Recourir à haute autorité pour un petit dommage, conduit à grands dégâts faits par ses équipages
[circonspection]
La belette entrée dans un grenier                                83
Changer d’état suscite des interdits
[clairvoyance]
Le charretier embourbé
 
                                         142
Le salut, dans la difficulté, ne vient jamais d’ailleurs, mais toujours de soi.
‘’
La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf
                                          35
L’homme sans cesse accablé du désir d’imiter (mimèsis)
 
‘’
La vieille et les deux servantes
                                         114
Supprimer le thermomètre n’abaisse pas la température!
‘’
Le lièvre et la tortue
 
                                         136
Selon la mise en œuvre, aptitudes et défauts peuvent être contredits
‘’
Le lion et le chasseur
 
 
                                         128
On ne tient compte du danger non quand on le suspecte mais lorsqu’on l’expérimente
‘’
Le renard et la cigogne
                                           48
L’arroseur arrosé !
 
‘’
La mort et le bûcheron
 
                                          47
Rester vivant et endurant plutôt que mort par désespérance !
[courage]
Le laboureur et ses enfants
 
                                         121
Le trésor n’a rien à voir avec la mansuétude mais avec la poursuite d’un effort 
‘’
L’ours et les deux compagnons                    
                                         125
La mariée n’est plus belle quand la promesse est rompue !
[discernement]
La grenouille et le rat
 
                                          96
On n’est jamais assuré d’aller au terme de son forfait
‘’
La poule aux œufs d’or
 
 
 
                                         123
Si chaque jour la Fortune vous sourit, ne cherchez pas à quérir l’origine, elle pourrait brutalement vous manquer.
‘’
Conseil tenu par les rats    
                                           56
Les conseilleurs, de leurs idées, trouvent peu souvent preneurs !
[efficience]
L’enfant et le maître d’école
                                           50
Action vaut  beaucoup mieux que parole étendue !
‘’
Le bûcheron et Mercure
 
                                         107
La divinité réserve à l’honnête homme sa pitié, mais le profiteur est puni !    
[équité]
Le cheval et l’âne
                                         141
L’indifférence, à prix fort, peut se répercuter
‘’
Le loup et la cigogne       
                                           78
La non reconnaissance à ce point manque à la vraisemblance
‘’
Le pâtre et le lion
                                         127
Ne pas attacher plus de prix à soi-même qu’à ses obligés
‘’
Le lion devenu vieux         82
La déchéance a des limites !
[humanité]
Le lion et le rat                  63
La colombe et la fourmi    63
On a souvent besoin d’un plus petit que soi !
[humilité]
La besace                           
                                           38
Une paille en notre œil, une poutre en celui du voisin
[impartialité]
Le renard et le bouc
                                           75
La ruse à ce point est grandement dommageable !
[loyauté]
Le chat et le vieux rat
                                         
 
 
                                           85              
Sa réputation étant faite, l’exterminateur, tout rusé qu’il puisse être, ne pourra poursuivre ses forfaits !
[méfiance]
Le cheval et le loup
 
 
                                         119
L’homme qui s’aventure hors de ses compétences s’attire à coup sûr son lot de malfaisances !
‘’
Le corbeau et le renard
 
 
                                         34
Flatterie, flagornerie, démagogie, traduisent même engeance et même incompétence !
‘’
Le loup, la mère et l’enfant
 
                                         100
Accroire la réprimande publique d’une mère à son fils a des effets imprévisibles
‘’
Le rat de ville et le rat des champs                               43
La ville a des tracas malaisés à bien voir !
‘’
L’âne portant des reliques
                                         124                                       
Les gens ne peuvent être jugés sur la mine !
[objectivité]
Le cochet, le chat et le souriceau
 
                                         132
Les apparences et la réalité ont une telle différence que seule l’expérience peut révéler le vrai !
‘’
L’hirondelle et les petits oiseaux                              40
Un homme averti en vaut deux !
[perspicacité]
Le chameau et les bâtons flottants                              95
Accommodation vaut pour le temps et la distance
‘’
Le meunier, son fils et l’âne
 
                                           67
Bien faire et laisser dire ; de votre vie, le choix vous appartient !
‘’
Le satyre et le passant
                                         118
Fuir le bienfaiteur à l’humeur versatile !
‘’
Phébus et Borée 
                                        
                                         129            
Puissance insidieuse est plus à redouter que visible violence !
‘’
La cigale et la fourmi         31                                        
Ne pas se contenter de se distraire, mais penser aux mauvais jours !
[prévoyance]
L’ivrogne et sa femme      
                                           77
Un stratagème de mort n’a su porter remord !
[probité]
Le renard ayant la queue coupée                             
 
                                         113
Vouloir pour ses semblables le méfait qui vous tient, relève de l’entrisme, ou pire encore, de la mutilation !
‘’
Le lion malade et le renard
 
 
                                         139
Le prince, pour que sa ruse réussisse, ne peut mettre sa confiance en tous ses gardes indifféremment
[réalisme]
Le loup et l’agneau
                                           44
L’autorité contestée sera toujours à redouter !
‘’
Le pot de terre et le pot de fer
 
                                         110
L’alliance ne se justifie guère pour des alliés de natures opposées !
‘’
Le vieillard et l’âne
 
 
                                         135
Tout citoyen, un jour ou l’autre, malgré ce qu’il lui doit, à sa tutelle trouve à redire
‘’
Les loups et les brebis       
                                           81                                                         
Irrémissibilité de la cruauté 
‘’
Les voleurs et l’âne
 
                                           46              
Dans un combat singulier, on n’est jamais assuré de s’approprier le bien convoité
‘’
Le villageois et le serpent 
                                       
                                         138                                                        
Il n’est pas rare qu’un malvenu contre son bienfaiteur se retourne !
[rectitude]
L’alouette et ses petits et le maître d’un champ           104  
La mère pour les siens agit en connaissance de cause !
[sagesse]
Le berger et la mer
                                           88
Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras !
‘’
Le petit poisson et le pêcheur
 
                                         111
Les lendemains qui chantent ne sont que vaines promesses !
‘’
Le loup et le chien             36
La liberté est sans prix !
[sélectivité]
Le coq et le renard
                                           65
Pris à son propre jeu celui qui croyait prendre !
[sincérité]
Le loup devenu berger
                                           70
L’homme en sa vraie nature ne se peut travestir !
‘’
Contre ceux qui ont le goût difficile                              53
Malheur aux délicats toujours trop demandeurs !
[tempérance]
L’âne et le petit chien      
                                           92          
L’imitation, hors de nos moyens peut être déraison
[vigilance]
Le lion et le moucheron
 
                                           61
Après s’être fait justice, la perte vint d’un autre que l’on n’attendait plus !
‘’
Les grenouilles qui demandent un roi
                                           72                                                      
Le pire n’est jamais improbable !
‘’
 



Date de création : 12/11/2012 @ 10:23
Dernière modification : 12/11/2012 @ 10:26
Catégorie : Edification morale par les fables
Page lue 11219 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^